Skip to content

4 recettes pour devenir un bon manager

Philippe Jannet, Coach de dirigeants et d’organisations chez Yaniro

mai 5, 2021

Partager cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Elon Musk, Steve Job, Jeff Bezos, Xavier Niel, … autant de réussites, de patrons emblématiques. Et vous ? Vous avez lu leur bio, vous portez des pulls noirs ras du cou, ou des chemises blanches, vous vous rêvez à leur place…ou presque… Mais voilà, vous n’êtes ni Elon Musk, ni Steve Job, ni Jeff Bezos, vous n’avez pas fondé Free, … vous êtes vous. Et c’est déjà pas mal… Chacun va diriger ses équipes en fonction de ce qu’il est autant que de ce qu’il a appris. Un bon patron pourra ainsi être un bon leader, un bon stratège, un excellent orateur, tout en n’ayant aucune empathie. L’inverse est vrai aussi. On ne naît pas bon patron, on le devient.

Alors, plutôt que de copier des postures, nous vous proposons d’être vous même et de tirer profit de vos qualités pour être un excellent manager. Comment ? Voici quelques recettes :

 

Première recette : il n’y a pas de recette unique, la clé est de développer « your own f***ing leadership »

 

Puisque bien manager c’est à la fois diriger, donner le cap, le décrire et le partager, faire grandir ses équipes, leur donner de l’autonomie, préférer la confiance au contrôle. C’est aussi organiser, mais aussi ne pas se voir, douter, hésiter. Et encore écouter, s’entourer et toujours décider…

Et chacun à sa manière puisque nous ne partons pas tous avec les mêmes atouts. Le leadership en startup est une tâche immense. Mais pour gravir la montagne, si vous êtes un oiseau : volez, si vous êtes un saumon : nagez pour remonter le courant et si vous êtes un bouquetin : grimpez le long de la paroi…

Se rapprocher de son propre Leadership c’est exactement cela, c’est comprendre que le Leadership repose sur des talents et des forces profondes et que, de fait, le seul bon Leadership se base sur vos qualités à vous et non sur la correction de vos défauts ou l’imitation des autres.

 

Deuxième recette : Un bon manager exerce en réalité plusieurs métiers à la fois et jongle au moins entre les 5 suivants :

Il est un capitaine de navire

Il fixe le cap, les moyens pour y parvenir, l’organisation nécessaire à son accomplissement. Il place ses lieutenants aux postes clés en fonction de leurs compétences mais aussi de leur adhésion à la mission et aux moyens dévolus.

Il embarque son équipage, explique, fait confiance, fait grandir, partage, accepte de se tromper et de le dire, co-construit même si à la fin c’est (parfois) lui qui décide. Il incarne son poste, délègue autant que nécessaire, prend des décisions et s’y tient. Il ne mélange pas réflexion et action. Capitaine, il rassure, maintient la cohésion et fait avancer ses équipes.

Point majeur : il dirige pour et non pas contre. Manager pour un projet, pour une mission. Jamais contre une autre équipe, un concurrent, un autre manager. Le management contre s’arrête généralement à la fin des récrés de CE2…


Il est un architecte

L’organisation du travail dépend de lui (et de quelques autres). Il organise les équipes, les modes de fonctionnement (les réunions peuvent être des outils clés en management, les entretiens individuels aussi, …), il veille au partage de l’information et des process.

Il joue un rôle central dans le recrutement de son équipe mais aussi de l’onboarding (Comment réussir un processus d’onboarding). C’est au team leader de s’assurer que les meilleurs talents rejoignent l’équipe et aient les moyens de développer leur potentiel.

Il fixe un cadre global mais doit laisser chacun évoluer en fonction de ses talents au sein de ce cadre. Il fait confiance et résiste à la tentation de tout contrôler. Encore une fois, il décide mais il partage aussi, il écoute, il apprend, quel que soit son niveau, à ne pas by passer les N-1, à gérer ses états d’âme sans devenir un robot.

Enfin, et c’est la partie la moins drôle de son travail, c’est aussi le rôle de Leader que de se séparer des membres de l’équipe lorsqu’il n’y a pas d’autre choix… Ou d’aider des collaborateur.ice.s qui vivent une mauvaise passe à revenir à bord !


Il a un côté Wedding Planer

Il sait s’entourer et animer ses équipes, s’assurer que les nouveaux venus sont bien compatibles avec la culture de l’entreprise et compétents (dans cet ordre là). Qu’ils défendent leur équipe mais pas n’importe comment. Qu’ils sachent dire non au nom de l’équipe comme de l’entreprise elle même.


Il est un soignant

Il fait preuve d’empathie (au moins un peu), d’attention envers ses équipes. Il sait conjuguer le « je » et le « nous » selon les circonstances. Son rôle sera en effet de diriger, accompagner et mobiliser ses équipes. Il devra donc savoir dire ce qui va et ce qui ne va pas, au bon moment, dans le bon environnement. Il a besoin de se faire confiance tout en évitant toute arrogance ou tout égocentrisme.


Il est un mentor

Il est une sorte de Maître Yoda qui aide ses équipes à grandir. Pour cela, il va repérer les talents, les mettre dans les bonnes conditions, les accompagner. Mais il évitera les pièges du micro-management. Il sait garder son rôle (déterminer le pourquoi et éventuellement le quoi, et en être le garant) tout en sachant déléguer (le comment) avec confiance. Pour cela, il veille à fixer des objectifs quantifiables clairs et partagés et instaure une culture du feedback régulier qu’il soit positif ou négatif (en évitant de n’être que négatif…). Le feedback est la clé de voûte des entreprises performantes (sans oublier que pour qu’un feedback négatif soit entendu posément, il faut 5 feedbacks positifs…). A ce propos, n’hésitez pas à jeter un œil ou une oreille à notre podcast !

 

Troisième recette : Repérez vos carences

Vos symptômes :

  • Vous êtes sûr d’avoir raison, les autres ont toujours tort ?
  • Vous êtes pris de court sur les évolutions de votre startup ?
  • Quand les choses changent, vous ressentez de l’amertume (ce n’est pas comme ça qu’on devrait être ) ?

=> Premier diagnostic : il y a peut-être carence de sens


Vos symptômes :

  • Vous tenez les autres comme responsables des projets ratés ?
  • Vous avez l’impression que les autres vous déçoivent constamment et qu’ils ne sont pas à la hauteur de vos attentes ?
  • Vous trouvez la plupart des interactions professionnelles déplaisantes, frustrantes ou conflictuelles ?

=> Premier diagnostic : vous manquez peut-être de relations


Vos symptômes :

  • Vous avez le sentiment que votre travail consiste à gérer une interminable succession de crises ?
  • Vous vous demandez souvent « pourquoi est ce qu’on fait ça ? » ou « est ce vraiment important » ?
  • Vous ne vous souvenez pas de la dernière fois où vous avez parlé avec enthousiasme de votre travail à un proche ?

=> Premier diagnostic : vous manquez sûrement de vision


Vos symptômes :

  • La vision de l’entreprise vous semble abstraite ?
  • Vous avez du mal à voir le lien entre la vision de l’entreprise et ce que vous faites réellement ?
  • Vous n’êtes pas raccord avec vos valeurs ?
  • Vous avez l’impression que tout finit toujours par tomber dans la même routine ?

=> Premier diagnostic : vous avez raté un truc sur l’intention

 

Quatrième recette : Se soigner

 

Travailler la connaissance de soi

Comprendre ses vraies motivations et apprendre à se connaitre.

 

S’entourer

S’entourer de personnes de confiance, sur qui on peut compter et qui peuvent compter sur vous (c’est à double sens !). Faites-vous accompagner, Yaniro est là pour ça.

 

Equilibrer votre vie

Prendre soin de soi, comme un sportif de haut niveau (4 piliers : bien dormir, bien manger, avoir une vie sociale, faire du sport ou une activité par plaisir et garder de l’équilibre dans sa vie.

 

Faites grandir votre équipe

Donner à vos managers et à vos équipes les moyens d’agir en leader.

Vous pouvez aussi très efficacement lire notre livre : The F***ing Human factor, ou comment réussir ou planter sa startup grâce à l’humain

ZOOM sur nos dernières news !

15 NOUVELLES STARTUPS REJOIGNENT WILCO POUR CHANGER NOS MODES DE CONSOMMATION
14 STARTUPS FINANCÉES PAR WILCO EN JUILLET 2021
Conseils clés d’une CMO pour faire décoller sa startup !
INFOGRAPHIE : RÉSULTATS DES LEVÉES DES STARTUPS AU 2ÈME TRIMESTRE 2021 !
CONCOURS I-LAB 2021 : WILCO ACCOMPAGNE PRÈS LA MOITIÉ DES STARTUPS LAURÉATES D’ILE-DE-FRANCE